lunchboxQuelques trucs pour équilibrer la boîte–repas des petits.

Une enquête récente a mis en évidence le réel souci des parents quant à l’alimentation de leurs enfants.

Ils savent qu’une alimentation équilibrée et saine est primordiale mais trouvent très difficile d’appliquer ces concepts dans la vie de tous les jours. Mc Do a d’ailleurs directement sauté sur l’occasion pour lancer son menu-enfants «sain»…

 

Voici quelques idées pour établir le menu de vos enfants sans déroger aux règles de la bonne alimentation.

 

  1. Encourager son enfant à choisir le lait à 1% m.g. ou le lait écrémé plutôt que le lait entier ou le lait demi-écrémé. En fait, le lait est la plus grande source de gras saturés dans l’alimentation des enfants. Les boissons de soya enrichies en calcium peuvent aussi apporter de la variété.
  2. Dans les sandwiches ou sur les tartines, opter pour le fromage à faible teneur en matières grasses (moins de 18% m.g.) ou sans gras. Même s’il contient du calcium, le fromage est la deuxième source de gras saturés dans l’alimentation des enfants. Un jambon maigre conviendra également. Les repas de midi à la confiture ou au choco sont bien évidemment à proscrire ! Pour le calcium, privilégiez les fromages et les yogourts à faible teneur en matières grasses, le lait ou encore le jus d’orange enrichi de calcium.
  3. Rechercher les viandes maigres ou même les charcuteries végétariennes. Poitrine de dinde, poitrine de poulet, rôti de boeuf et même jambon maigre sont de bons choix. Veillez aussi à ce que le pourcentage de protéines soit d’au moins 14%. Ne pas oublier le poisson (le thon, le saumon plaisent en général aux enfants) qui contient protéines de qualité, vitamine D et bons gras oméga-3.
  4. Prévoir au moins un fruit à chaque lunch pour les vitamines, les antioxydants, les composés phytochimiques, les fibres. Essayer un nouveau fruit par semaine. Les fruits offrent de multiples variations, en cubes, en tranches, en compote, présentés avec un yogourt ou en combinaison: orange et pomme, pomme et raisins rouges; raisons rouges et raisins verts; raisins verts et melon; melon et mangue; banane et pomme,…
  5. Incorporer des légumes dans les sandwiches. Des carottes râpées dans un mélange oeufs-mayonnaise ou des dés de poivron rouge avec le poulet-mayonnaise; des feuilles de laitue ou des lanières de poivrons grillés transforment un sandwich au jambon. Et en accompagnement, quelques tomates cerises, rondelles de concombres, bâtonnets de chou-rave ou de céleri apportent couleur et croquant au repas.
  6. Privilégier l’utilisation de pains à grains entiers: le premier ingrédient devant être «blé entier» et non «blé», «blé enrichi» ou «farine de blé non blanchie» car il s’agit alors de farine raffinée. Des pitas de blé entier, des tortillas de blé entier ou des tartines moitié-moitié: moitié pain blanc, moitié pain de blé entier pourront apprivoiser votre petit plus facilement.
  7. S’assurer que le jus est fait à 100% de jus. Les boissons à base de concentré ne contiennent qu’un certain (ou faible) pourcentage de jus; et les premiers ingrédients sont : eau, sucre, colorants et arômes.
  8. Expérimenter les nouvelles créations culinaires à la maison. Il est plus sécurisant pour l’enfant de retrouver des aliments qu’il connaît dans son lunch. Aussi, les nouveautés risquent moins de se retrouver à lapoubelle.
  9. Ajouter à l’occasion un élément de surprise : tartine taillée de façon différente, dessert favori, autocollants amusants, serviette rigolote, petit mot doux, biscuit en forme de coeur, potage à la citrouille à l’Halloween, gâteau fantaisiste pour son anniversaire.   Références Infosanté : le site d’information pratique.